Social Media Marketing - Yann Leonardi
837
page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,page,page-id-837,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1300,qode-content-sidebar-responsive,qode-theme-ver-17.0,qode-theme-bridge,disabled_footer_bottom,wpb-js-composer js-comp-ver-5.6,vc_responsive
 

Social Media Marketing

Dans le marketing digital tout tourne autour de votre audience cible, et si vous l’avez défini précisément, il vous reste le plus dur à réaliser : l’adresser.
Pour ce faire vous devez d’abord bien sûr avoir le bon message spécifique, mais surtout vous devez savoir où trouver cette audience cible.

Ou sont vos client ?

Car c’est là ou vous devez aller les chercher, là ou vous devez les fidéliser.
Si les réponses multiples à cette question peuvent varier selon les business, dans la plupart des cas, une réponse revient constamment : sur les réseaux sociaux.
En effet, à moins que votre message cible les personnes de plus de 80ans, il y a de grandes chances que vos clients se trouvent sur une ou plusieurs de ces plateformes.

A vous de savoir si vous pouvez les identifier.

Le Social media marketing consiste donc simplement à gagner du traffic et de la visibilité, et à créer un lien de confiance avec votre audience au travers des différentes plateformes de réseaux sociaux.

LE SOCIAL MEDIA MARKETING C’EST QUOI ?

Les réseaux sociaux sont désormais des médias, mais contrairement aux médias traditionnels diffusant à sens unique, ces plateformes ont de nombreuses spécificités.
Pour un coût moins élevé, les réseaux sociaux permettent l’interactivité, l’engagement avec les utilisateurs, l’immédiateté, une meilleure mesurabilité (des clics, des vues, des partages), la rapidité de propagation.

C’est en profitant de ce nouveau paradigme que le Social Media Marketing intervient, avec comme objectif d’instaurer une relation fondée sur l’échange avec ses clients, followers ou fans, de prospecter de nouveau clients potentiels au delà de leur communauté, tout en proposant une image cohérente et consistante dans leur communication.

On peut ainsi structurer ses actions sur les réseaux sociaux en suivant une ligne éditoriale qui respecte les valeurs et les axes de communications de la marque.

On fait dès lors du marketing en utilisant les atouts des réseaux sociaux, comme autant de leviers de croissance. Par conséquent le Social Media Marketing permet de faire de l’acquisition, de la fidélisation donc de la retention, et du referral, 3 des points principaux du framework AARRR, le framework essentiel du Marketing digital.

1 – Les Content Pillars

Content Pillars social media marketing

Pour faire du Social Media Marketing, vous devez donc disposez de contenu à communiquer, un contenu respectant la ligne éditorial de votre marque.
Il ne s’agit pas d’être présent sur Facebook pour « être présent » parce qu’il le faut, mais bien d’élaborer une stratégie de contenu au préalable.

Pour revenir à votre Product/Market Fit, vous adressez donc un audience cible avec un message spécifique.

Votre préoccupation principale est qu’à chaque publication sur les réseaux sociaux vous continuez à adresser votre audience cible avec consistance et un message cohérent. La consistance étant le premier facteur de confiance auprès de vos clients ou leads, et la consistance du message permettant de ne pas parasiter sa bonne compréhension par votre audience.

Tout part de ce message, pour créer une stratégie de contenu global, qui alimentera autant vos landing pages, que votre blog, vos newsletter et vos réseaux sociaux !

Le contenu Social Media est donc une résultante de votre stratégie content marketing.

Pour ce faire, vous devez donc utiliser les “Content Pillars” (ou piliers de contenus) de votre marque pour définir la stratégie de contenu réseaux sociaux, qui sera la base de votre Social Media Marketing.

C’est quoi ça ?

Les “Content Pillars” sont les thématiques principales que vous abordez lorsque vous diffusez du contenu à votre audience et doivent structurer votre stratégie marketing digital général.
Un choix stratégique des sujets liés  à votre produit et ses valeurs, les thèmes qui intéressent vos buyers personas, et qui mettent en avant votre message.

Pour illustrer mon propos, j’ai réalisé une étude de cas de la stratégie de contenu réseaux sociaux de la marque « Le Slip Français » à retrouver ici.
J’explique en détails comment la marque s’appuie sur leurs « Content Pillars » taillés à la serpe, pour dérouler un message cohérent dans calendrier de publication avec différents types de formats en fonction des plateformes sociales.
J’y ai également consacré un épisode de « No Bullshit Marketing » 🙂

2 – Facebook Marketing

On ne présente plus Facebook, depuis sa création en 2004, cette plateforme est devenu l’incarnation la plus representative et universelle du réseaux social.
On y retrouve désormais quasiment toutes les générations, même si Facebook a tendance à être délaissé par les plus jeunes qui rechignent justement à utiliser le même réseaux que leurs parents ET grand parents, ce que l’on peut comprendre.
On parle de plus de 2 millards d’utilisateurs actifs, 33 millions juste en France, qui l’utilisent donc quasiment quotidiennement.
Comme si la moitié de la population se retrouvait dans une grande salle chaque jour…

Si vous avez des tracts à distribuer pour votre boite, ça pourrait être une bonne idée de passer dire bonjour 😉

Facebook est par conséquent, dans la plupart des cas, incontournable lorsqu’il s’agit d’adresser votre audience cible.
Pour une première prise de contact, pour se rappeler aux bons souvenirs de ses leads ou pour fidéliser ses clients, il s’agit d’un outil incroyable pour tout business.
On fait donc du Facebook Marketing !

Maintenant, ce canal de communication qui vous ai ouvert, impose certains critères de formats, certaines contraintes de communication.
Les contents pillars de votre marque devront donc être adapté à la plateforme pour pouvoir exploité au mieux sa puissance de communication.
On gardera certains thèmes plus adaptés que d’autres, et certains types de formats plus propices à l’engagement des utilisateurs, le graal pour Facebook, qui en guise de remerciement vous permet de toucher plus de personnes gratuitement.

En parlant de payant… le business model de Facebook est de récolter toutes formes de données sur chaque utilisateur, au grès des usages, et de les revendre (entre autres 😉 ) à des gens comme nous au travers de sa régie publicitaire qu’on ne présente plus non plus, et qui s’appelle Facebook Ads.

On ne peut pas vraiment séparer l’usage promotionnel gratuit de Facebook avec l’usage payant de Facebook Ads.
Car les 2 leviers de croissance se complètent en réalité.

De plus une bonne stratégie de contenu développée sur une page Facebook nécessite de toute façon énormément de ressources également.
Donc on ne peut pas vraiment parler canal gratuit non plus.

On parlera plutôt de Facebook marketing en général, en distinguant ce qui est « organique » de ce qui est « payé ».
Pour en savoir plus sur le Facebook marketing, je vous explique en détails comment intégrer Facebook dans sa stratégie digital marketing, je vous donne les bonnes pratiques et les erreurs à éviter dans un guide dédié.

3 – Instagram Marketing

Avec plus d’1 millard d’utilisateurs désormais, Instagram est un poids lourd dans le secteur des réseaux sociaux, ce n’est plus juste l’appli pour mettre des filtres sur ses photos de vacances.
En parallèle de son expansion, les marques l’ont massivement investie, pour en faire un enjeux économique majeur.
Certaines marques faisant même l’essentiels de leur chiffre grâce à la plateforme.
Instagram est cependant moins généraliste que Facebook, et s’adresse à une audience plus jeune.

Tout le monde n’est définitivement pas sur Instagram !

Par conséquent, il est tout à fait possible que votre business, si il ne peut identifier son audience cible sur la plateforme, n’ai pas besoin d’être présent sur Instagram.
Et ce même si vous aimez beaucoup Instagram et que vous aimeriez y être présent 😉

A l’instar de Facebook, Instagram impose donc par design des contraintes aux types de formats que l’on peut diffuser ou pas à son audience.
Déjà cette plateforme a la particularité de n’être utilisé que sur smartphone, ce qui influe grandement sur le type de contenu qui passe avant tout par l’image et la video.

De la même manière, on partira des « Content Pillars » de sa marque pour en tirer les types de formats exploitables sur Instagram.

Une fois les types de formats bien définis et bien différenciés de ceux sur Facebook, on retrouvera la même balance entre croissance « organique » et « payée », car Instagram ayant été racheté par Facebook, la même régie publicitaire gère les pubs Instagram, c’est à dire Facebook Ads.

Pour intégrer correctement Instagram dans sa stratégie marketing digital, il y a donc des bonnes pratiques à respecter, des erreurs à éviters, et une stratégie de contenu à développer en partant de ses Content Pillars.
Je vous explique tout ça dans mon guide Instagram Marketing à retrouver ici.

Ce sujet peut vous intéresser aussi :

Comment faire grossir votre business grâce au Growth Hacking ?

Retrouvez notre guide du Growth Hacking

Tout savoir sur le référencement naturel

Retrouvez le guide ultime du SEO

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •